samedi 17 mai 2014

Attention aux tarifs attractifs

Méfiez-vous des établissements de conduite qui ne proposent que des forfaits conduite ne dépassant pas le minimum légal des vingt heures de conduite en circulation.

Il est clairement établi (à moins d’avoir conduit précédemment avant une suspension de permis ou d’être particulièrement doué) qu’un nombre d’heures minimum de trente heures est requis, d’ailleurs bien souvent par les auto-écoles elles mêmes (et ce, surtout dans les grands centres urbains).

Ces dix heures restantes vous seraient facturées au prix fort à l’unité, ce qui pourrait très vite faire grimper la facture au-delà de ce que vous imaginiez.
Renseignez-vous auprès de l'auto-école sur son taux de réussite à la première présentation au permis. 


Si celle-ci n’accepte pas de vous donner ses résultats, ce n’est peut-être pas très bon signe. 
En revanche, si l’auto-école accepte, rien ne vous empêche aussi de vérifier l’information. Vous pouvez demander à consulter gratuitement le taux de réussite au service des auto-écoles de la préfecture dont dépend l’auto-école en question, au téléphone ou en vous déplaçant, selon les préfectures.

Au préalable, repérez le numéro d’agrément de l’auto-école car c'est par numéro d'agrément que la recherche s'établit à la préfecture.


L'agrément de l’établissement exploitant doit être affiché dans le local de manière visible et mentionné sur la publicité ou documentation de l’auto-école (selon l’article 4.2° de l’arrêté du 8 janvier 2001 relatif à l'exploitation des établissements d'enseignement, à titre onéreux, de la conduite des véhicules à moteur et de la sécurité routière.)

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

laissez votre email